Nous sommes en l'an de grâce :
976

Annonces

Vous n'êtes pas identifié(e).

Communauté de Terre Noire

#1 Les portes de la Capitale » [Terminé] Les vents du passé : IVème brise... (prophétie antique) » 17-04-2021 15:49:24

Rumeur du monde
Réponses : 0

Une délégation Navaséenne fit son entrée en la capitale suivi par un cortège armé de religieux.
C'était un des sbire du Capdéi qui vint se placer au centre de la place publique.

Du monde commençait à s'amasser autour d'eux et certains des pairs qui étaient déjà dans la capitale se rapprochèrent également.

Le religieux se racla la gorge puis commença sa prose :

- Seigneurs et gentes dames, Le Capodéi dans son infini sagesse souhaite partager avec vous la découverte d'une nouvelle prophétie trouvée il y a peu.

- Voici que dit cette prophétie :

Capodéi a écrit :

Quand tomberont les Lys
l'ombre s'évanouira
perdus au loin
nul ne reverra
la mer se calmera
la paix reviendra

Aillant fini la lecture, il confia le rouleau à un de ses suivants qui s'empressa d'aller clouer la nouvelle prophétie à la vue de toutes et tous

#2 Les portes de la Capitale » [Terminé] Les vents du passé : IIIème brise... (prophétie antique) » 26-04-2019 19:01:15

Rumeur du monde
Réponses : 0

L'homme chargé habituellement de livrer les nouvelles à la capitale arriva enfin aux portes de la cité.
Il était bien connu de la garde et n'eût aucun problème pour franchir les lourdes portes.

Il se plaça sur la place publique au coeur de la cité et commença par appeler les Dames et Seigneurs autour de lui.

Une fois les Pairs principaux présent, il commença :

_ Sa Sainteté le Capodéi vous fait l'honneur de vous rendre compte de sa dernière découverte.
En effet, un nouveau parchemin a été découvert au coeur de montagnes inexploitées sur le continent.
Après de longues semaines à décrypter celui-ci, une nouvelle prophétie fut découverte.

     

     Voici la contenu de cette prophétie :

       

Prophétie a écrit :

           En fin de l’an ancien,
           la tête provisoire tombera.
           Nulle justice rendue,
           libre demeurera l’impie.
           En début de l’an nouveau,
           vile noirceur prendra couronne.
           de rouge seront eau et herbe,
           la couronne sera à nouveau déchue.
           l’ère de paix reviendra,
           de courte durée sera.

L'homme alla épingler la nouvelle prophétie partout autour de la place de la cité puis repartit promptement sans mots dire

#3 Les portes de la Capitale » [Terminé] La danse des heures » 23-05-2018 18:03:04

Rumeur du monde
Réponses : 0

Les toits de la capitale s'embrasaient désormais de la pourpre de l'astre couchant. La journée écoulée avait ceci de particulier quelle se terminait en suspens. Rien de ce qui s'était passé en ces heures écoulées n'avait eu de fin. Une succession d'événements avaient débuté mais aucun n'avaient eu d'issues.
Ainsi, au tribunal les pairs avaient ferraillé de longues heures exacerbant leurs rivalités, de verbes en postures, avant de retrouver un semblant de raison en parvenant, dans une ultime tentative du Grand Intendant, à nommer la Pairie, dont le sieur Hogarth prendrait la tête au titre de juge.

Dés le lendemain, le premier jour du procès aurait lieu. Le Juge, premier pair, en dirigerait le déroulement. Ainsi l'intendant se tiendrait a sa disposition pour apporter pièces et moyens.
La simple tenue de ce procès avait un effet second, observé attentivement par la population de Caspellis tenue en haleine.
Mais en parallèle la rumeur de l'évasion de la Duchesse de Jad commençait à se rependre dans les rues alors que les pairs quittaient seulement le tribunal. Elle avait quitté ses quartiers, le palais, la capitale...
Dans les chaumières l'ont savait déjà qu'une forte troupe provenant de Boemauth arrivait à la rencontre de la Duchesse. Jendris serait au rendez vous...

Les Templiers de Navas étaient désormais omni présent en Caspellis.La populace, en général, leur réservait bon accueil.
Plus à l'Ouest les troupes Dacres avaient prit position en la citadelle Royaliste, alors que l'inquisiteur restait dans la sainte vallée.

Sur ordre de l'intendant, les portes de Caspellis s'ouvriraient au matin, seul les hauts dignitaires de l'île étaient sur l'heure autorisés à passer les portes sans plus souffrir de délai, les marchands attendraient...

Lorsque la nuit fut Noire, les cloches d'alertes sonnaient, signalant la fuite de la Duchesse et la mobilisation de la garde.

La présence de l'Armée des Anges, établie autour de la capitale, faisait de plus en plus jaser dans les quartiers de la ville. En l'absence du Régent, d'autres souvenir se rappelaient aux mémoires.

#4 Duché de Lonfort » [Terminé] Les lumières de Navas... » 16-02-2018 12:58:51

Rumeur du monde
Réponses : 0

Alors que le concile s'était finit la veille, alors que l'inquisiteur avait fait connaître ses desseins aux croyants il y a peu, Caspellis bruissait de nouveaux cortèges.

Dés le matin, les habitants de la capitale découvraient aux coins des rues, des cortèges de prêtres Navasséens. Les Templiers, parés de leurs lourdes et saintes armures les accompagnaient.

Il était murmuré dans les bas fond, que les saints hommes de retour, les jours nauséabonds étaient finit... passés.

Si déci delà certains n'étaient pas de cet avis, les pavois et les saintes lames croisées, les dissuadaient de s'en venter...

#5 Duché de Lonfort » [Terminé] Funérailles » 26-11-2017 10:35:58

Rumeur du monde
Réponses : 18

Deux journées s'étaient écoulées depuis la mort du Régent, depuis la tenue du concile. Ces jours et ces nuits avaient connu un relatif retour au calme. Les heurts entre Navasséens et Sphonistes s'étaient tut , plus par la force et la poigne des hommes d'armes présents dans la cité, que par une réelle volonté et atténuation des rancœurs.
La garde contrôlait les entrées et sorties alors que les Anges s'assuraient qu'aucun mouvement de troupes menaçant ne s'opérait vers la capitale.

Mais en ce jour, le palais était pavoisé des emblèmes de Boemauth. Une agitation gagnait désormais la ville. Aujourd'hui le corps du héro serait sortit du palais et serait présenté au bon peuple pour un dernier hommage.

Mais nulle n'ignorait que tout pourrait arriver en ce jour, le pire comme le meilleur. Verrait-on une nouvelle fois les traitres à l'ordre établit se masquer et brandir les couteaux, les poignards ?

Déjà les cortèges d'ecclésiastes se déversaient des édifices religieux en direction du palais ou le corps du régent serait extrait pour une longue déambulation dans les rues.

#6 L'antre des RP singuliers » Les vents du passé : IIème brise... (prophétie antique) » 31-10-2017 22:54:18

Rumeur du monde
Réponses : 0

"Combattant nuit et jour pour le jour ou la nuit,
Les forces de l'esprit rêvent au repos divin,
Mais quand vient de leur guide leur pire ennemi,
Vices et vertus prennent le même chemin,
Car il est dit que le 27ème sera maudit,
Et par sa faute tous ses contemporains"
Traduit du dibran ancien

#7 Duché de Lonfort » [Terminé] Vents et contre-vents... » 31-10-2017 20:41:31

Rumeur du monde
Réponses : 0

-Maudits! chiens ! infidèles! hurlait la foule sous la veille amorphe de la garde. C'est vous ! assassins ! crachait la populace en direction du premier des buchers. Déjà les rares adeptes des sombres lueurs voyaient leurs chaires se disloquer, leurs graisses se défaire de leurs os. La fureur de l'attroupement déferlait à l'encontre des piloris. Les gémissements des adeptes étaient à peine audible sous les harangues des orphelins Navasséens.

...Car le temps du crime était passé, et celui de la colère avait finit de couver...
     .... Si certains courraient après la vie qu'ils se refusaient à quitter, d'autres le faisait pour assouvir les peurs naissantes...
         .... les bougres en étaient sur, c'était eux, les démons les parjures qui l'avait tué, sinon qui d'autre...
                .... Il avaient été les bien aimés de la paix, et de ça , ils se souviendraient lorsque de leur torches ils annihileraient Sphonie et son ombre...   

zg3y.jpg

#8 L'antre des RP singuliers » Les vents du passé : Ière brise... (prophétie antique) » 01-10-2017 13:27:43

Rumeur du monde
Réponses : 0

“Sur les plaines, Dans le sang, la couronne perdra de sa splendeur,
Mais sur les mers, les anges voleront à son secours,
Au dela des cartes , par dessus l’horizon
Une terre inconnue lui redonnera éclat et vigueur
Récompenses infinies d’un voyage au long cours
Qui susciteront bien des trahisons”
Traduction du Dibran ancien

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB