Nous sommes en l'an de grâce :
976

Annonces

Vous n'êtes pas identifié(e).

Communauté de Terre Noire

#1 18-04-2021 22:04:53

Sinam de Fanheim loupe.png
RPiste
Inscription : 27-03-2021
Messages : 116

Le Serment

Voilà quelques heures à peine que l'assemblée s'était égayée dans les rues de la resplendissante Caspellis. Sinam n'avait pas rejoint sa destination immédiatement. Il avait dans un premier temps déambulé dans les quartiers colorés de la capitale. Il s'était laissé aller à la contemplation... Lui qui avait déjà tant vu et tant vécu appréciait ces moment de calme, ces instants si cher à son cœur ou il abandonnait les préoccupations de sa charge et du réel pour ne plus être qu'une âme vagabondant dans les reliques du passé d'hommes bien plus grand et valeureux qu'il ne serait jamais. Par moment ses propres contradictions le malmenaient. Il rêvait à la foi de grandes épopées guerrières, de lendemains utopiques bercés de paix, d'amour incandescent et de vengeance prophétiques. Mais pour l'heure, pas à pas, il avait choisit de se laisser glisser entre échoppes et trouvères telle l'eau vive et fraîche d'un ruisseau innocent. Mais pourtant, lorsqu'il se retrouva face au portes impressionnante de la cathédrale de Navas, le hasard n'y était pas pour grand chose.
Il poussa d'une main ferme les lourds battants du lieux saint. Il s'agenouilla et se signa en franchissant les stèles sanctifiées du chemin de croix. Avec une profondeur solennelle il se releva pour gagner un banc de prière. Il ferme les yeux et se laissa gagner par la sainte grâce.
Trés rapidement les pensées se mirent à lui marteler le crâne.
Il n'était arrivée qu'il y a quelques mois et pourtant, tant avait déjà été fait. D'un hameau il avait fait une ville prometteuse, d'une poignée de piquier il avait composé un host impressionnant, le Duc l'avait honoré du titre de Comte des Terres de l'horizons, et sans attendre il s'était jeté la tête la première dans l'arène politique de l'île.
Et il y avait eu cette lettre... cette requête implorante... Et il avait accepté de relever l'immense défi de rejoindre la citadelle de l'armée des Anges.
Il se releva, secouant la tête, résigné...

- J'honorerais la volonté du trés haut, Navas soit loué.
Il avança vers la nef et juste avant d'arriver à l'autel tourna sur sa droite et emprunta une porte basse. Il descendit une volée de marches inégales et fit encore quelques pas dans un couloir étroit.
Il déboucha dans une salle modestement couronnée de trois Arches oblongues. La pièce circulaire était baignée de la lumière chancelante émise par quelques bougeoirs ciselés. Face à lui un autel de pierre grise. Il ne salua pas les chevaliers immobiles et silencieux déja présent. Il gravit une marche et prit place derrière l'autel. A cet instant son visage était mi lumière, mi ombre, et ses yeux reflétant les  flammes vacillante semblaient saisir l'essence prophétique de l'instant.
Lorsqu'il rompit le silence, sa voix était devenu roque et résonnait contre la pierre.

- Frères Anges. Nous voici réunit dans un bien modeste décor.
Chacun de ses mots étaient détachés.
- L'éclat de notre gloire passé et bien terne aujourd'hui. Les chants narrant nos exploits se sont tus depuis bien longtemps maintenant. On nous méprise, on se moque de la faiblesse de nos rangs...

Les chevaliers réunis restaient silencieux et attentifs.

- Mais mes frères que sommes nous ? Sommes nous des seigneurs ? Sommes nous des barons aux atours dorés, des spéculateurs de mitrailles ? Ou sommes nous les plus humbles des chevaliers, les plus fervents défenseurs du droit, la lumière dans l'ombre, les âmes garante de la virginité primordiale du feu secret du très haut ?

A l'unisson la petite assemblée soutint ses mots.

-Nous l'avions oublié mais frères et pour cela notre peine et juste. Alors écoutez ceci...

Il déroula un parchemin.

210418093231341721.png

- Demain mes seigneurs il nous faudra nous en souvenir. Il faudra brandir les lames claires de nos épées pour purifier notre Terre bénite de cette vile engeance accouchée dans la douleur par le démon Thanatique. Allez partout mes frères, répandez la sainte parole, Navas à tracé la voie. Préparez vous, il sera bientôt l'heure... Et méfiez vous mes frères, ce n'est pas le blason qui fait la foi c'est l'homme vertueux. Il se peut qu'au sain de notre citadelle le serment originel est été oublié par certains. Il y aura un temps pour le pardon comme il y aura un temps pour combattre l'hérésie...

Dernière modification par Sinam de Fanheim (18-04-2021 22:06:23)


2104260229003110.png

Hors ligne

#2 23-04-2021 13:33:23

Sinam de Fanheim loupe.png
RPiste
Inscription : 27-03-2021
Messages : 116

Re : Le Serment

La cérémonie dura encore de longue minutes avant de s'achever. Chaque chevaliers présent reçu la chevalière de l'armée des Anges faisant preuve du serment qu'ils venaient de réitérer.
Lorsque tous eurent  quittés la salle, le seigneur Sinam resta encore un moment pour se recueillir devant l'autel.
Enfin, s'avançant au centre éclairé par la seule lueur des chandelles il inspira profondément.
... Oui il y aurait un renouveau et le prix à payer serait honoré en menue monnaie, ou en larmes de sang...

Il quitta la chapelle, puis la cathédrale.


2104260229003110.png

Hors ligne

Pied de page des forums